©Richard Brunel

Franck Honorat (2/2) : « A Saint-Étienne, les supporters c’est de la folie »

Habitué à la tranquillité des travées du Montpied, Franck Honorat découvrira, la saison prochaine*, la ferveur et la passion des supporters de Saint-Etienne, considéré par bon nombre comme le meilleur public de France. Un changement radical pour cet ancien de Nice qui ne l’effraie pas, bien au contraire.

Tu vas rejoindre Saint-Etienne la saison prochaine, une vraie ville de football, c’est un avantage pour toi ?
Franck Honorat : « Oui, j’ai été à Nice pendant six ans au centre de formation. J’ai côtoyé le monde professionnel pendant trois années là-bas et quand les supporters poussent le club, les joueurs c’est un plus sur le terrain et en dehors. Quand on n’a pas encore 17 ans, qu’on a joué que trois matchs et qu’on te reconnaît dans la rue, c’est un plus. »

Entre le Montpied et Geoffroy-Guichard, le changement risque d’être important…
FH : « C’est ce que tout le monde m’a dit mais il faudrait que j’aille voir un match, un Derby plus particulièrement. J’étais déjà allé là-bas lors d’un match avec Nice, je n’étais pas rentré mais c’est vrai que les supporters à Saint-Etienne c’était la folie. Je vais essayer d’aller voir un match vu que c’est à une heure de route. »

A lire aussi : Franck Honorat : « Retrouver la Ligue 1 c’est magnifique mais on veut toujours plus dans la vie »

En passant de la Ligue 2 à la Ligue 1, tu vas connaître plus d’animosité entre les clubs, notamment avec le Derby, comment appréhendes-tu cela ?
FH : « Rien que la Ligue 1 ça va me motiver, le fait que ce soit un club historique, ça reste dans un coin de ma tête. Après quand on est sur le terrain, l’important c’est de jouer et de faire de bons résultats. Le Derby quand on y pense c’est quelque chose à vivre, quand on voit le stade en folie et les joueurs qui sont à fond, on se croirait en finale de Ligue des champions, ça donne envie. »

A Saint-Etienne, tu vas forcément être beaucoup plus médiatisé et donc sous pression, alors qu’à Clermont tu pouvais poursuivre ta progression tranquillement, cela t’inquiète ?
FH : « C’est sûr qu’en venant à Clermont j’ai bien progressé parce que c’est un club familial où on n’a pas une énorme pression ; à Saint Etienne, il faudra vite se mettre dans le bain. Je n’aurai pas droit à l’erreur, il faudra être à fond à chaque match et chaque entraînement. C’est peut-être ça aussi qui va me permettre de me surpasser et d’être encore meilleur. »

*L’entretien a eu lieu en janvier 2019 alors que Franck Honorat était encore joueur du Clermont Foot

©Richard Brunel